gestion entreprise independante france
Indépendant

Être designer graphique indépendant en 2020 [5]

Les enseignements

Après 10 années d’existence en tant qu’indépendant, voici une liste non exhaustive de ce que j’ai appris et compris :

  • S’adapter continuellement est une nécessité car l’écosystème tout autour évolue en permanence.
  • Être polymorphe et multi-compétent permet de pouvoir durer dans le temps en diversifiant les risques.
  • Toutes les actions menées vont dans un seul et même but : pérenniser l’ensemble des activités.

La gestion du temps

Au-delà de l’angoisse de la feuille blanche propre au métier même de designer, un des aléas lié au statut d’indépendant est la gestion des temps forts et des temps faibles. Les temps forts apportent souvent leur dose de stress et de nuits courtes en raison d’un excès de travail. Les temps faibles, apportent paradoxalement les mêmes conséquences, stress et nuits courtes mais à cause d’un manque de travail. Avec les années, on apprend à gérer ce stress et combler les périodes creuses pour :

  • Prendre du temps pour soi pour lâcher-prise
  • Aller à des expos et dans ses musées préférés
  • Chercher de nouvelles idées
  • Faire de la veille
  • Se former
  • Démarcher et prospecter
  • Faire des actions de communications de type newsletter

Le plus beau métier du monde

Alors tout cela n’est possible que pour une seule et même raison : l’amour et la passion de ce que l’on fait. Parce qu’une partie de nous travaille H24. Que les week-ends, jours fériés, RTT, vacances deviennent des notions flous et incertaines. Que les courtes nuits et les angoisses ne se comptent plus.

Par contre, quel bonheur de construire son environnement de travail quotidien. Quel bonheur de faire son métier sans concession, de baliser le territoire de ses propres limites, d’apprendre à dire non lorsque ça devient inacceptable et ouiiiiiiiiii lorsque l’on nous propose un nouveau défi. Quelle joie d’apprendre. Quelle liberté de construire son entreprise à son image et de la voir grandir.

Au final, il appartient à chacun de définir et construire sa vie professionnelle. On ne peut savoir à l’avance ce qui nous conviendra. Alors il convient donc de faire des choix, de les vivre et de rectifier lorsque c’est nécessaire. Croire et vouloir. Ces deux mots ont un sens bien particulier. Les années passées leur ont donné une valeur particulière (clin d’œil à toi). À chacun son rythme. À  chacun son chemin. Et à chacun son style de vie. Car être indépendant est avant tout un style de vie.

gestion entreprise independante france

Le mot de la fin

Cet article a été écrit entre 2019 et 2020 pendant mes temps faibles. C’est mon tout premier. Je l’ai fait dans le but de partager mon expérience et d’échanger avec vous et de l’enrichir. N’hésitez pas à interagir et me parler de votre propre expérience d’indépendant.

Qu’avec-vous appris avec les années ? Êtes-vous retourné travailler en entreprise ? Qu’est-ce qui est ou fut le plus difficile selon vous dans ce schéma de vie professionnelle ? Quels seraient vos conseils à ceux qui débutent ?  Le débat est ouvert pour celles et ceux qui le souhaitent.

Je vous remercie pour votre attention !

Crédit photo : ©Pixraw

À propos de l’auteur

Guillaume Nédellec

Diplômé d’une école de design graphique en 2010, je suis graphiste print et digital. Passionné des arts graphiques et photographiques, je suis également photographe et formateur sur Photoshop et Indesign. J’exerce l’essentiel de mes activités en Auvergne-Rhône-Alpes ainsi qu'à Paris.

https://www.gui-n.com

Répondre